Ils étaient venus une bonne quarantaine ce vendredi à la Maison de l’Environnement. Des passionnés, des curieux, des débutants, des confirmés, des gens du haut, du bas, de la Brévine et de Besançon, bref, ils étaient venus… et pas venus pour des prunes ! Il faut dire qu’ils avaient appris un heureux événement dans une rubrique « état civil » insolite : « Nous avons le plaisir de vous annoncer la naissance de l’association » API HD « qui regroupe aujourd’hui une petite grappe d’apiculteurs amateurs ». On y précisait ainsi qu’une « soirée apiculture » serait programmée « afin d’ouvrir le réseau et de provoquer une rencontre avec les apiculteurs du Haut-Doubs ».

Et bien, quel sérieux durant deux heures ! Une activité bourdonnante à souhait ! Avec présentation de l’association, de sa raison d’être et de ses objectifs, ateliers de réflexion par petits groupes et mise en commun, questions et réponses, partage d’expériences et propositions concrètes.

Tout est à construire

L’association est toute récente. Tout est à construire. Alors ils ont commencé à construire et qu’on se le dise, les apiculteurs amateurs de « API HD » veulent faire du solide et se faire connaître en même temps.

Leurs projets pour eux-mêmes et pour les autres ? Faire découvrir l’abeille et l’univers de la ruche lors de soirées ouvertes au grand public et avec le concours de « spécialistes » ; être présents lors d’événements locaux et devenir partenaires d’autres associations environnementales ; mutualiser les achats pour le sucre et les produits de traitement ; obtenir un local fixe avec du matériel ; s’approvisionner en essaim et prévoir une bourse d’échange, se former… et encore se former ! Des formations jugées indispensables par tous les participants, sur le bien-être des abeilles et sur les cires par exemple. Des participants qui ont évoqué, entre autres, la présence d’un « parrain » pour des besoins ponctuels, la réactualisation des connaissances « de nos Anciens » et la qualité des stages dispensés par le CPIE du Haut-Doubs.

« Un apiculteur ne doit jamais rester seul avec sa ruche et c’est pour ça aussi qu’on fait de l’apiculture. On discute, on va voir comment ça se passe ailleurs. » Tel est le constat lucide de Gérard Clerc, l’un des animateurs d’« API HD » qui conclut par un vibrant « apicolement vôtre ».

Pour contacter l’association : assoapihd@gmail.com

Un apiculteur ne doit jamais rester seul avec sa ruche et c’est pour ça aussi qu’on fait de l’apiculture.

Gérard Clerc, animateur à l’« API HD »

SOURCE l’Est Républicain