Le Fenouiller. Le frelon asiatique est attendu de pied ferme 

Cette reine de frelon asiatique fabrique un « nid primaire », dans une véranda.

Le frelon asiatique développe ses colonies pendant le printemps. Véritable nuisible, l’insecte s’attaque aux abeilles et menace les écosystèmes. Les Fénolétains ont bien compris la nécessité d’agir pendant cette période cruciale, avant que les nids ne soient installés.

Chaque été, ils reviennent plus nombreux. Les frelons asiatiques, véritables prédateurs pour les abeilles, construisent leur nid entre avril et mai. La reine s’installe d’abord dans un nid primaire de la taille d’une balle de tennis afin de donner naissance aux ouvrières. Ces dernières vont alors construire l’imposant nid définitif, d’un mètre de long et de 70 centimètres de diamètre.

Marcel Joussemet, apiculteur, possède cinq ruches. Il a placé, rue de la Potellerie, des pièges sélectifs fourni par le Groupement de défense sanitaire apicole de la Vendée. Ces pièges « capturent les frelons asiatiques mais laissent ressortir des insectes plus petits, ce qui est important pour la préservation de la biodiversité« . L’association des Marcheurs de la Vie s’est aussi donnée pour mission de traquer les reines avant la venue de la saison. Un point sur l’opération sera fait le 2 juin.

Source : Ouest France







Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *