La forêt de Bercé accueillera bientôt 40 ruches

Johann Jussaume compte sur la végétation variée de la forêt de Bercé
Johann Jussaume compte sur la végétation variée de la forêt de Bercé
La forêt de Bercé a été choisie par l’office national des forêts pour son projet de financement participatif. L’objectif : récolter 4200 euros afin d’installer 40 ruches au milieu des arbres, et ainsi faire revivre le miel de Bercé.

Les abeilles s’apprêtent à faire leur apparition dans la forêt de Bercé. A l’issue d’un appel à projets national, l’Office National des Forêts a choisi à l’unanimité le projet d’apiculture de Bercé. L’Office vient de lancer un projet de financement participatif, afin de financer l’installation de 40 ruches en plein cœur de la forêt.

2.5 millions d’abeilles

C’est l’ancien apiculteur professionnel Johann Jussaume qui prendra en main l’activité. Après avoir produit et vendu pendant près de 15 ans du miel de Bercé, il avait dû s’arrêter en 2012. Aujourd’hui il espère pouvoir introduire près de 2.5 millions d’abeilles dans les bois, et récolter une tonne de miel chaque année.

Les petites bêtes jaunes pourront bénéficier des nombreux cours d’eau et de la végétation généreuse des 5000 hectares de la forêt : hêtres, saules, châtaigniers, ronces et bruyères devraient assurer la production de miels variés et de qualité. « Et il y a plein de petites fleurs auxquelles on ne pense pas, mais les abeilles savent les trouver mieux que nous », s’amuse l’apiculteur.

Un espace préservé des grandes cultures

Johann Jussaume espère même produire un miel biologique, profiter de « la chance d’avoir un espace préservé des grandes cultures et de la pollution ». Et l’introduction des abeilles aura évidemment un impact positif sur l’écosystème du lieu, via la pollinisation. Un lieu qui a déjà reçu le label « forêt d’exception » en mars dernier.

L’apiculteur compte sur une première récolte au mois de septembre. Il promet d’organiser des visites de sa miellerie, pendant l’opération d’extraction du miel, si la campagne de financement fonctionne. Ne reste plus qu’à faire le buzz.

Source : francebleu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *