Des ruches dans le jardin du maître restaurateur

Des ruches dans le jardin du maître restaurateurL'installation de ruchettes par Charles Julien, apiculteur professionnel, dans le jardin de l'auberge la Cour verte devrait contribuer, à son échelle, à sauver les abeilles.

L’installation de ruchettes par Charles Julien, apiculteur professionnel, dans le jardin de l’auberge la Cour verte devrait contribuer, à son échelle, à sauver les abeilles. | 

Pour préserver les abeilles, Romain Verzy, maître restaurateur à la Cour verte, a décidé d’installer sept ruches dans la cour de son établissement.

Les abeilles vivent des moments difficiles : en France, la production de miel chute de manière inquiétante. Face à ce constat, des initiatives sont prises pour enrayer le mal.

« La création d’un miel labellisé Maîtres restaurateurs avait été évoquée lors d’une réunion de notre confrérie. J’ai trouvé l’idée intéressante d’un point de vue écologique, une manière aussi de prêter main-forte aux apiculteurs en difficulté », souligne Romain Verzy, maître restaurateur et chef de l’auberge de La Cour verte.

Sept ruchettes ont été installées près d’un joli massif de fleurs du jardin de la Cour verte, par Charles Julien, apiculteur à Cancale, qui a déjà mené ce type d’opération sur d’autres sites. Comme chez Pascal Raffray, délégué des maîtres restaurateurs d’Ille-et-Vilaine, et chef de la Table du Marais.

Le miel des particuliers

« Nous recherchons toujours des terrains pour implanter nos ruches, pour lutter contre la disparition des apiculteurs professionnels, et stopper notre chute de production », explique Charles Julien.Les chiffres parlent d’eux-mêmes : la France produisait 40 000 t de miel, aujourd’hui le chiffre est tombé à 10 t.

Paradoxalement, de plus en plus de particuliers installent des ruches dans leur jardin. Et Charles Julien, qui propose des stages de formation d’apiculteurs amateurs, dévoile son rêve : « J’aimerais voir des ruches dans tous les potagers de France. Les abeilles contribuent à la pollinisation de nombreuses plantes à fleurs et de fruitiers. Les abeilles, c’est la vie en marche. »

Les miels sont très variés, il existe une grande palette de couleurs, de textures, d’arômes. Mais encore faut-il que mère nature soit en pleine forme, et cela, c’est de la responsabilité des hommes. Le miel, c’est aussi la gelée royale, la propolis, le pollen, dont les vertus thérapeutiques étaient connues dès le XVIe siècle avant J.-C.

Mais sans remonter aussi loin, de jeunes chefs explorent aujourd’hui le domaine des miels en cuisine. « Naturellement, j’utiliserai dans mes préparations ce miel des restaurateurs, sachant qu’en plus nous avons peut-être contribué simplement et modestement au sauvetage des abeilles et de l’apiculture », conclut Romain Verzy.
Source : ouest france

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *