Du miel contaminé aux pesticides

Près de 200 échantillons de miel issus du monde entier ont été analysés par des scientifiques suisses. La majorité d’entre eux contenaient des restes d’un ou plusieurs pesticides néonicotinoïdes, dangereux pour les abeilles

C’est une nouvelle illustration de l’ampleur de la contamination de l’environnement par les pesticides. Sur près de 200 échantillons de miel issus du monde entier qui ont été analysés par des scientifiques neuchâtelois, les trois quarts contenaient des résidus de néonicotinoïdes, ces pesticides neurotoxiques impliqués dans le déclin des abeilles. Des résultats inquiétants pour la santé des pollinisateurs, publiés dans la revue Science du 6 octobre.

300 miels collectés

«Nous avons réalisé ce travail sur la base de la science participative, explique Alexandre Aebi, chercheur à l’Université de Neuchâtel, l’un des auteurs. Dans le cadre d’une exposition qui s’est tenue au Jardin botanique de Neuchâtel, nous avons demandé à nos collaborateurs et visiteurs de rapporter du miel de leurs voyages.» En tout, plus de 300 miels ont été collectés, dont 198 ont été sélectionnés pour leur représentativité des différents biotopes et régions du monde.




Les scientifiques ont analysé ces échantillons à la recherche de cinq des néonicotinoïdes les plus courants: acétamipride, clothianidine, imidaclopride, thiaclopride et thiaméthoxame. Résultat, 75% des échantillons contenaient des traces identifiables d’au moins un de ces pesticides. Les miels issus d’Amérique du Nord, d’Asie et d’Europe avaient les taux de contamination les plus élevés, par rapport à ceux d’Amérique du Sud, plus épargnés. Dans de nombreux cas, plusieurs produits ont été retrouvés, 10% des échantillons contenant quatre ou cinq néonicotinoïdes différents!

Pas de danger pour l’humain

«Ces résultats ne m’étonnent malheureusement pas, réagit Sonia Burri, présidente de la Société romande d’apiculture. Quand les abeilles butinent du nectar et du pollen contenant des néonicotinoïdes, ces substances se retrouvent ensuite dans le miel, même si une partie est filtrée au niveau du jabot de l’insecte.»

 source : https://www.letemps.ch/sciences/2017/10/05/miel-contamine-aux-pesticides




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *