Martial Quette, passionné des abeilles

Martial Quette collectionne des ruches de tous les pays du monde.

Martial Quette collectionne des ruches de tous les pays du monde.



Martial Quette a 59 ans, retraité de la police nationale, il est aussi apiculteur depuis 17 ans et collectionne les ruches, il a créé à Épaux-Bézu sa propre miellerie, Happyzabeille, et transmet sa passion au travers de stages. Rencontre avec un passionné.

«  Tout a commencé lors d’une visite dans le Lubéron, chez un copain apiculteur, j’ai été amené à m’approcher des ruches. J’avais pourtant la phobie des insectes et je me suis surpris à parler aux abeilles  », se souvient Martial Quette et il ajoute : « Plus tard, en lisant un magazine j’ai repéré l’annonce d’une personne souhaitant vendre une ruche. Je l’ai contactée, elle a accepté de m’initier et voilà  ».

Depuis, l’apiculteur amateur a fait son chemin. Il gère une trentaine de ruches installées chez lui mais aussi à Château-Thierry et chez des particuliers à Vieils-Maison et Fère-en-Tardenois. Il possède des ruches de types différents : la ruche tronc, la ruche kényane, la ruche Dadant, la ruche Voirnot, la ruche Warré ou encore la ruche en terre cuite. Depuis maintenant 3 ans, Martial Quette a créé chez lui une miellerie dénommée Happyzabeille où il anime des stages destinés aux débutants ou amateurs désirant se perfectionner.

«  Je gère 4 types de stage, le stage des débutants, celui du perfectionnement, le stage relatif au réveil des abeilles ou le stage de l’hivernage  », précise-t-il. Les stagiaires viennent de toute la France. Les formations proposées sont consultables soit sur son site internet, soit dans les revues apicoles.

Deux ruches au commissariat

Martial Quette aime transmettre son savoir et sa passion. Il n’hésite pas à s’investir pour la protection des insectes en général et des abeilles en particulier en animant des conférences dans les écoles ou autour des ruches pédagogiques implantées à Château-Thierry.

«  J’essaie de sensibiliser un maximum de personnes et aussi les plus jeunes sur la protection des insectes pollinisateurs. Je les incite à planter des arbres, arbustes ou fleurs pollinifères ou mellifères pour attirer les butineuses  », insiste-t-il.

«  En partenariat avec la municipalité castelle, nous réfléchissons à la mise en place d’une promenade dite le parcours des abeilles, toujours pour sensibiliser les gens sur l’importance de la protection de ces insectes et leur rôle essentiel.  » Un autre projet qui verra bientôt le jour : la mise en place de deux ruches au commissariat de police de Château-Thierry. «  C’est un projet que j’ai à cœur et nous venons d’obtenir les autorisations nécessaires. Je pense y installer une ruche en terre cuite et une autre équipée d’une vitre pour pouvoir admirer le comportement des abeilles  », détaille le policier réserviste qui continue à assurer des patrouilles avec ses collègues du commissariat de Château-Thierry. 

Renseignements : www.happyzabeille.fr ou 06 82 05 32 96.


http://www.lunion.fr/68361/article/2018-01-03/martial-quette-passionne-des-abeilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *