Il faut combattre le Varroa destructor dans chacune des ruches de l’île

Une centaine d'apiculteurs se sont rassemblés pour une conférence animée par Michel Tardieu, conseiller en apiculture en métropole, dans le cadre de Miel Vert.



Une centaine d’apiculteurs se sont rassemblés pour une conférence animée par Michel Tardieu, conseiller en apiculture en métropole, dans le cadre de Miel Vert.

Une centaine d’apiculteurs ont répondu présents à l’invitation du SAR (Syndicat des apiculteurs de La Réunion) pour faire un point sur l’invasion du parasite Varroa destructor, découvert le 4 mai sur l’île.

«Le parasite est présent partout, même à Grand Bassin où on le pensait encore absent. Nous courrons un grave danger si nous ne luttons pas tous ensemble contre le Varroa. Si les colonies d’abeilles périclitent, les conséquences seront désastreuses pour toute l’agriculture, et les fruits et légumes deviendront de plus en plus chers», averti Henri Bègue, technicien conseiller en apiculture de la Chambre d’agriculture 974.

«Cette année, nous n’avons aucune collecte de miel de letchi, ce qui est dû au manque de floraison. Mais l’impact du Varroa sur les ruches, avec des baisses progressives de production, se fera sentir en 2018 et 2019. Il ne faut pas attendre pour traiter tous les ruchers», appuie Camille Perrault, président de la coopérative Coopémiel, qui commercialise près de 40 tonnes de miel par an.

«Pour que les professionnels voient les résultats de leurs traitements contre le Varroa, qui revient à environ 7 euros par ruche, deux fois l’an, il faut que l’on accepte d’aider les particuliers qui en font la demande. Et nous allons nous en assurer», informe François Payet, président du SAR. La lutte contre le parasite demande surtout beaucoup de présence humaine dans les ruchers, et ce surcroît de travail serait perdu si le Varroa n’est pas combattu dans la moindre ruche présente sur le sol réunionnais.


https://www.clicanoo.re/Societe/Article/2018/01/08/Il-faut-combattre-le-Varroa-destructor-dans-chacune-des-ruches-de-lile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *