Lille : Bientôt des ruches d’abeilles urbaines à Euralille

Le Centre d’architecture et d’urbanisme WAAO a pour projet d’installer quatre ruches d’abeilles urbaines contemporaines dans son quartier, au parc Matisse d’Euralille (Nord).

Le Centre d’architecture et d’urbanisme WAAO souhaite installer quatre ruches d’abeilles urbaines contemporaines au parc Matisse d’Euralille (Nord). 

Six mille euros. C’est l’objectif que souhaite atteindre WAAO, le Centre d’architecture et d’urbanisme, via sa plateforme de financement participatif KissKiss BankBank à la fin du mois de février.




Lancée il y a seulement quelques jours, la campagne a déjà permis de récolter 240 euros à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Mais à quoi serviront les 6 000 euros ? C’est un projet – baptisé HIB – Habitat pour Insectes Butineurs – qui remonte à octobre 2015. À l’époque, le Centre (alors connu sous le nom de Maison de l’architecture et de la ville) a noué un partenariat avec la ferme pédagogique Marcel Dhénin et le rucher-école de Lille (Nord).

Les collaborateurs ont alors lancé un appel à candidatures pour la conception de quatre ruches d’abeilles contemporainesdestinées à être installées au parc Matisse, à Euralille. « Berceau de l’architecture contemporaine propose à ce projet », note WAAO.

Lieu de cohabitation

Deux ans et quatre mois plus tard, le Centre d’architecture lillois et ses partenaires ont convenu de créer chaque année de nouvelles ruches spécialement conçues pour un parc de la ville.

Ce projet prend d’autant plus de sens que Lille Métropole est la Capitale mondiale du design 2020. Sur cette grande esplanade, nous souhaitons créer un espace dédié aux abeilles, un lieu de contemplation, de respiration pour l’homme et d’habitation pour les abeilles.

L’habitat en question de ces dernières prendra la forme « d’un animal totem » permettant de protéger la ruche tout en la gardant visible de l’extérieur.

Pour construire « l’animal totem » des ruches urbaines contemporaines, WAAO s’est rapproché des architectes de B + B Architecture, des paysagistes de Slap Paysage et des graphistes de Studio Corpus. « Une équipe pluridisciplinaire sensible à la biodiversité urbaine », souligne le Centre.

 
 
 
Visuels des ruches d’abeilles urbaines contemporaines de WAAO. 
 

Inauguration au printemps

Les 6 000 euros récoltés par WAAO seront reversés entièrement à la fabrication des ruches, sur les 8 000 que ça nécessite. Et cela ne représente que 35 % du financement total. En effet, le Centre d’architecture doit aussi verser 5 000 pour les honoraires des concepteurs, 3 000 euros pour l’identité graphique des ruches et des produits dérivés et 1 500 euros pour la communication autour du projet HIB.

Si nous obtenons plus que l’objectif fixé sur KissKiss BankBank, nous pourrons fournir les consommables au rucher-école et assurer l’entretient des ruches, explique-t-il. Les entreprises qui souhaitent investir dans le projet peuvent bénéficier de la loi sur le mécénat et obtenir une réduction fiscale.

L’inauguration des ruches d’abeilles contemporaines d’Euralille se tiendra au printemps 2018.

La campagne de financement participatif est à retrouver sur le site KissKiss BankBank.



https://actu.fr/hauts-de-france/lille_59350/lille-bientot-ruches-dabeilles-urbaines-euralille_15456312.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *