Le miel est de plus en plus consommé par les Français, alors que dans le même temps, la production ne cesse de chuter. Résultat : les industriels rivalisent de techniques pour frelater les produits

Chaque année, plus de 40 000 tonnes de miel sont consommées par les Françaisalors que la production nationale chute à mesure que les abeilles disparaissent, racontent Les Décodeurs du Monde dans une longue enquête. En conséquence, les importations ont doublé depuis 2004. En 2016, pour 9000 tonnes produites en France, 31 000 arrivaient de Chine, d’Espagne, d’Ukraine ou d’Amérique du Sud.

« En France, on est passés d’une production de 32 000 – 33 000 tonnes en 1995 à 9000 tonnes en 2016, affirme Henri Clément, porte-parole de l’Union nationale de l’apiculture française (UNAF). Depuis 1995 et l’apparition des insecticides néonicotinoïdes, environ 300 000 ruches périssent chaque année et doivent être reconstituées. Les mortalités sont passées de 5 à 30 % de nos jours. »