Les abeilles, victimes de la sécheresse et des fortes chaleurs

Le secteur de l’apiculture est inquiet. Les températures élevées et le manque d’eau ne favorisent pas la pousse des fleurs et des plantes. Les abeilles ont donc du mal à se nourrir.

Photo d'Illustration

La sécheresse inquiète les apiculteurs. Dans les ruches, les abeilles se sentent mal et peinent à trouver de la nourriture. Les fleurs et les plantes, la base de leur alimentation, ne poussent pas ou presque à cause du manque d’eau. 

« La reine réduit sa ponte, moins de population et donc moins de récolte », un apiculteur mayennais

Les conditions météo actuelles ne sont pas favorables aux abeilles. Thierry Cocandeau est apiculteur à Courbeveille, dans le Sud-Mayenne : « Il y a un manque d’aires de butinage car les fleurs grillent. Au-delà de 35 degrés, la photosynthèse ne se fait plus et la plante ne peut plus donner le meilleur d’elle-même pour les abeilles. Il n’y a pas de mortalité supplémentaire constatée mais une réduction de l’activité. La reine réduit sa ponte. Moins de population, moins de butineuses et moins de récolte à la fin aussi. La récolte sera catastrophique dans certaines parties du pays. Chez nous, comme en Bretagne et en Normandie, on a de la chance d’avoir des conditions météo plus clémentes. On a réussi à tirer notre épingle du jeu grâce à la miellée du printemps qui n’a pas été trop mauvaise ».Avec de tels phénomènes climatiques, une surveillance accrue des colonies est indispensable conclut-il….



Lire la suite de l’article : https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/les-abeilles-victimes-de-la-secheresse-et-des-fortes-chaleurs-1563543352

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *