Apiculture : la production de miel s’annonce très mauvaise en 2019

 

L’année 2019 s’annonce parfois catastrophique ou pour le moins mauvaise pour les apiculteurs. En Poitou-Charentes, la production de miel a fortement chuté. Au banc des accusés : les conditions météorologiques avec un printemps pluvieux et un été caniculaire mais aussi les pesticides.

Par Christine Hinckel

Les apiculteurs du Poitou-Charentes ne sont pas les plus touchés, d’autres régions en France sont encore plus concernées par la baisse de production de miel mais l’année s’annonce tout de même très morose pour eux. Ils estiment leur perte de production à 20% en moyenne. La situation est tout de même très inégale selon la situation des ruchers.

Les abeilles nourries avec du sirop

Les causes de cette baisse de la production de miel sont multiples. Première explication : les conditions météorologiques avec un printemps pluvieux et froid puis les canicules de cet été ont beaucoup fait souffrir la végétation, privant du même coup les abeilles de nourriture.
Les abeilles ne trouvaient rien à butiner et pour éviter qu’elles ne meurent de nombreux apiculteurs ont dû les nourrir avec du sirop à la fin du printemps. C’est la cas de Sébastien Pommier, un jeune apiculteur installé à Prahecq dans les Deux-Sèvres qui a donné du sirop de betterave à ses abeilles dans les ruches pour les nourrir. Il a tout de même perdu 15% de ses colonies d’abeille cette année.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *