Quimper, capitale européenne de l’apiculture en 2020

Quimper et son parc des expositions accueilleront, en octobre 2020, le congrès européen de l’apiculture. Quelque 800 professionnels et 8 000 visiteurs sont attendus durant les quatre jours de l’événement.

Le Finistère, qui accueillera le congrès européen de l’apiculture en octobre 2020, compte 22 586 ruches, pour 1 423 professionnels.
Le Finistère, qui accueillera le congrès européen de l’apiculture en octobre 2020, compte 22 586 ruches, pour 1 423 professionnels.

Un congrès ? Quel congrès ?

Depuis 2012, les organisations d’apiculteurs français et européens ont pris l’habitude de se réunir, chaque année, en congrès. Nous subissons pour certains des mortalités d’abeilles importantes et des récoltes catastrophiques dues aux conditions climatiques difficiles, détaille Gilbert Morizur, président de l’association L’Abeille finistérienne. Se réunir en un lieu unique, cela permet de partager les dernières innovations et les derniers travaux de recherches afin de tenter de répondre aux préoccupations et aux problématiques qu’affronte l’apiculture.

Les interrogations des apiculteurs, ce sera d’ailleurs le thème de ce congrès européen, intitulé Beecome : Sauvegarder les abeillers et l’apiculture : un réel défi d’avenir.

Pourquoi à Quimper ?

Plusieurs raisons expliquent le choix de Quimper. Selon David Puget, le directeur de Quimper Événements, la genèse du projet remonte à 2015, lorsque des ruches ont été installées sur le toit du centre des congrès du Chapeau Rouge, dans le centre-ville de Quimper. Grâce à cela, nous avons noué des relations avec L’Abeille Finistérienne, indique-t-il.

C’est l’association d’apiculteurs du Finistère, ainsi que l’Union nationale de l’apiculture française, l’Unaf, qui ont ensuite fait en sorte que le congrès européen se tienne à Quimper. La Bretagne est la cinquième région de France en nombre d’apiculteurs. Et Finistère est le premier département breton, détaille Gilles Lanio, président de l’Unaf. En 2016, le département comptait 22 586 ruches, pour 1 423 apiculteurs.

Quel programme ?

Le congrès européen de l’apiculture se divisera en deux : d’une part, il y aura un programme scientifique et technique, avec des contributions de chercheurs français, européens et internationaux. Puis, il y aura des rendez-vous grand public et gratuits, comme des expositions, des projections de films, des découvertes de produits ou encore des dégustations….



En savoir plus  : https://www.ouest-france.fr/bretagne/quimper-29000/quimper-capitale-europeenne-de-l-apiculture-en-2020-6569638

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *