Groix. Le député Gwendal Rouillard défend l’abeille noire

Dans un courrier envoyé au ministre de l’Agriculture, le député Gwendal Rouillard demande de reconnaître l’île de Groix comme zone de conservatoire d’abeille noire. Le parlementaire s’appuie sur une étude scientifique de 2018.

Selon les scientifiques, l’île de Groix compte sur son territoire la population d’abeilles noires la « plus pure ». Elle serait encore plus pure que celle d’Ouessant.
Selon les scientifiques, l’île de Groix compte sur son territoire la population d’abeilles noires la « plus pure ». Elle serait encore plus pure que celle d’Ouessant. 

Ce n’est pas le parlementaire qui le dit. C’est une étude menée en 2018, par le centre national de la recherche scientifique, qui le démontre : la « population » d’abeilles noires groisillonnes compte parmi les plus pures. Le niveau d’hybridation enregistré en 2017 est d’ailleurs passé en dessous de celui de l’île d’Ouessant, jusqu’alors la référence de pureté.

A Groix, l’abeille noire est relativement bien préservé d’agressions extérieures. 

L’île comme « zone de conservatoire »

C’est pourquoi le député La République en marche, Gwendal Rouillard, a interpellé le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume. Il évoque dans un courrier la nécessité de reconnaître Groix comme « zone de conservatoire d’abeilles noires ».

Le parlementaire trouverait normal que l’abeille noire groisillonne soit incluse « dans la réglementation nationale relative à la gestion des ressources zoogénétiques, de façon à concilier développement de l’apiculture et conservation de l’abeille noire. »

L’île compte une trentaine d’apiculteurs. Beaucoup sont regroupés au sein de l’association pour la sauvegarde de l’abeille noire…



En savoir plus : https://www.ouest-france.fr/bretagne/morbihan/groix-le-depute-gwendal-rouillard-defend-l-abeille-noire-6636882

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *