Les abeilles

Abeille Buckfast

Hybride

L’abeille Buckfast est une espèce hybride entre l’apis mellifera mellifera ( abeille noire ) et l’apis mellifera ligustica (abeille jaune Italienne )

Le but de ce croisement étant de tirer le meilleur des deux espèces, l’abeille buckfast est donc douce et productive, résistante et peu essaimeuse.


Abeille Anatolienne

Apis mellifera anatoliaca

L’abeille Anatolienne est une espèce sensible au froid bien qu’hivernant très bien, ce qui peut la rendre agressive.

D’une couleur jaune comme l’abeille italienne mais moins claire, elle est néanmoins plus grande que l’apis ligustica.

L’activité démarre vite au printemps avec une tendance à propoliser plus que les autres espèces, et surtout à essaimer.

Le couvain n’est pas l’atout principal de cette espèce qui n’est pas très féconde mais elle compense avec une longévité des ouvrières et de la reine supérieure à la moyenne des autres espèces.


Abeille carniolienne

Apis mellifera carnica

L’abeille carniolienne est similaire à l’abeille grise caucasienne mais reste moins grise 

Son développement est rapide au printemps et la classe dans les abeilles essaimeuses .

L’espèce hiverne bien, mais les cirières ne sont pas les plus productrices pour bâtir les rayons de la ruche

L’abeille carniolienne est de grande taille et l’enfumage est quasiment inutile car elle est très docile , au caractère très doux


Abeille grise caucasienne

Apis mellifera caucasica

L’abeille grise caucasienne tient son nom à cause des poils en plus grand nombre sur sa tête et son thorax. 

Son développement est assez rapide au printemps et donne lieu à de grosses productions de propolis.

L’espèce hiverne plutôt bien.

L’abeille grise est de grande taille (la plus grande des apis mellifera) et l’enfumage est quasiment inutile car elle est très docile , au caractère très doux


Abeille Iberique

Apis mellifera iberica

L’abeille Ibérique est une espèce très robuste et de se fait avec une capacité d’adaptation extraordinaire par rapport à ses cousines européennes. Elle est capable de travailler avec une amplitude thermique beaucoup plus importante que les autres abeilles européennes.

L’activité démarre très vite au printemps avec un comportement très agressif (défensif) envers l’homme .

Les colonies essaiment facilement et ont tendance à propoliser plus que les autres espèces.


Abeille jaune Italienne

Apis mellifera ligustica

L’abeille jaune italienne est une espèce originaire d’Italie comme son nom l’indique 

Son développement est très rapide au printemps et fait d’elle une abeille assez essaimeuse 

L’espèce hiverne plutôt mal car une grande place réservée au couvain ne permet pas de stocker suffisamment de réserves pour les saisons rudes, et les périodes de famine sont plus fréquentes. Le nourrissement d’hivers est indispensable et la surveillance des réserves impérative.


Abeille Noire

Apis mellifera mellifera

L’abeille noire est une espèce endémique en france, elle est connue pour vivre en colonie très populeuse mais relativement agressive. ( Un équipement de protection adapté et un bon enfumage sont de rigueur )

Son développement plus lent au printemps s’accompagne souvent d’un élevage royal (supersédure) ce qu’il fait qu’elle est peu essaimeuse et productive (miel et pollens).

L’espèce hiverne plutôt sans difficultés et est très présente dans les zones aux saisons rigoureuses(froid et humidité)

L’abeille noire est peu sensible aux maladies. Elle fuit l’enfumage assez facilement et ne tient pas les cadres lors d’une ouverture de la ruche.