Même si elle pique, l’abeille reste une amie de la nature

Même si elle pique, l’abeille reste une amie de la nature
Les écoliers à la découverte d’une ruche.

Dans le cadre de l’exposition sur les abeilles présentée à la médiathèque, vendredi dernier, les écoliers ont pu s’intéresser à une ruche qui se trouvait là. En complément des grands panneaux didactiques, Fabrice Arnoux, apiculteur, était venu leur présenter la vie de cet insecte de la famille des apidés qui vole à la vitesse de 30 km/heure.

L’apiculteur a expliqué aux enfants qu’une ruche était composée en deux parties : l’habitat dans la partie basse, les alvéoles pour le miel dans la partie haute. Chaque abeille dite ouvrière, a son rôle auprès de la reine qui pond 2 000 œufs par jour. Très utile au Moyen Âge, le miel faisait partie de la nourriture, des boissons et des médicaments. Mais l’organisation sociale des abeilles a été perturbée par l’arrivée des frelons asiatiques, des produits chimiques utilisés dans les champs ou les jardins.

Même si elle pique, l’abeille reste une amie des fleurs, des apiculteurs, et de la nature.

Les enfants ont suivi ces explications avec beaucoup d’intérêt, un quiz était préparé par les animateurs de la médiathèque.

Source : Sud Ouest







Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *